logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités des bus et autocars
Actualités des bus et autocars

Recevoir notre Newsletter

15 juin 2021 - (56088)

ENERGIES ALTERNATIVES

L'Iru en faveur des énergies alternatives pour atteindre les objectifs de baisse de CO2

L'Iru (Union internationale des transports routiers) prévoit une baisse progressive des émissions de CO2 dans le transport routier pour atteindre le zéro émission à l'horizon 2050. L'organisation estime qu'il y aura 100 millions de poids lourds dans le monde et qu'il est urgent de s'attaquer aux diminutions des émissions. Un changement de cap pour l'Iru qui a alerté les Etats sur la nécessité de soutenir les transporteurs de véhicules industriels en période de pandémie.

La phase « décarbonation » ne pourra selon l'institution se faire que par le biais de nouvelles énergies alternatives. Tour à tour l'Iru cite les biocarburants, l'électricité, le gaz ou l'hydrogène qui permettront de réduire de 40 % les émissions de CO2 d'ici 2050. Cela se traduira par la suppression de milliards de litres de gazole, de l'ordre de 300 milliards en 2030 pour atteindre 600 milliards de litres en 2050... Côté matériel, les chiffres ne concernent que le camion, l'Iru estime qu'il faudra remplacer 6 millions de PL par des « Eco trucks » d'ici 2030, ce chiffre étant de 24 millions de PL en 2050... L'Iru plaide pour des baisses de taxes et des subventions pour aider les transporteur à convertir leurs flottes.

Partager