logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités des bus et autocars
Actualités des bus et autocars

Recevoir notre Newsletter

19 novembre 2020 - (51700)

TRANSPORT DE VOYAGEURS

Demandes du Collectif des Autocaristes Indépendants et du GATF : le grand blocage ?

Une réunion en visioconférence le 18 novembre regroupant des représentants du Collectif des Autocaristes Indépendants (CAI), de l'OTRE, l'Unostra, la FNTV, du ministère des Transports et de Bercy, n'a pas permis de débloquer une situation pourtant critique... Le CAI a demandé que son activité spécifique « tourisme » soit prise en compte. Le 17 novembre, le Collectif nous a fait parvenir ce communiqué pour expliquer sa situation. Nous en publions de larges extraits : « Depuis la manifestation organisée le 12 octobre à Paris et à Caen (GATF), malgré les nombreux échanges avec le représentant du cabinet du ministre délégué aux PME, Alain Griset, aucune avancée notable n'a été constatée et pas la moindre mesure spécifique à destination du TRV Tourisme n'a été annoncée !!! Et ce, malgré les très nombreuses propositions et contributions qui ont été transmises par le CAI et le GATF. Les porte-paroles du CAI et du GATF ont identifié les revendications essentielles que sont :

- La prolongation du dispositif d'Activité Partielle de Longue Durée (APLD), prise en charge à 100 % jusqu'au 30 juin 2021 au minimum.

- La nomination d'un médiateur « Banques et Assurances spécifiques au TRV Tourisme ».

- L'alignement de tous les « PGE » (ou prêts garantis par l'Etat) sur les critères du prêt tourisme avec 3 ans de carence et 10 ans de délai de remboursement en basant sur des taux bas et non pas entre 1,5 % et 2,5 % (ce sujet est éminemment vital économiquement).

- La PAT (Prime Autocar Tourisme) : la création d'une prime par autocar ''tourisme spécifique'' avec des critères d'attribution exigeants afin que n'en bénéficient que celles des TPE et PME du TRV Tourisme qui en ont un besoin vital économiquement.

- La création d'un code APE spécifique TRV Tourisme.

Il semble indispensable aux porte-paroles que le gouvernement mesure l'extrême urgence de la situation (...) La détresse des chefs d'entreprises des TPE & PME du TRV Tourisme est accentuée par l'absence de considération de la part du gouvernement autant que par l'absence de perspective de reprise économique. Ceux-ci sont plus que jamais unis dans le but de sauver leur activité, leurs sociétés autant que le maximum d'emplois de leurs salariés »
. A suivre.

Partager