logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités des bus et autocars
Actualités des bus et autocars

Recevoir notre Newsletter

7 octobre 2020 - (51419)

TRANSPORT DE VOYAGEURS

Affaire du gravissime accident du car portugais survenu en 2017 : le jugement rendu en délibéré le 25 novembre

Le 8 janvier 2017 un midicar portugais, avec une remorque, et transportant 32 personnes, tous ressortissant portugais, est en route pour la Suisse. Il circule sur la RCEA (Route Centre-Europe Atlantique), réputée dangereuse. A hauteur de Charolles, passé le viaduc de Mauprès, le chauffeur perd le contrôle du car, sur une portion à 2x1 voie. Le véhicule traverse alors la chaussée, enjambe la barrière de sécurité et effectue un tonneau avant de venir terminer sa course sur ses roues, en contrebas de la route... Bilan : 4 morts et 28 blessés, dont 3 gravement. Le chauffeur lui-même est sérieusement touché. Le journal de Saône-et-Loire est revenu sur cette affaire aujourd'hui, mercredi, le procès du conducteur et de deux personnes morales, jugés pour homicides et blessures involontaires, s'étant déroulé au tribunal correctionnel de Mâcon. Trois ans de prison avec sursis ont été requis contre le chauffeur et 100 000 Euros d'amende contre chacune des deux personnes morales. La décision du tribunal est mise en délibéré au 25 novembre. Selon les éléments exposés, l'expertise a montré que le midicar roulait à une vitesse de 90 km/h, une allure qui aurait été inadaptée aux conditions météorologiques, la route étant en partie verglacée à ce moment. Fin avril 2017, après des investigations menées par le parquet de Mâcon, une information judiciaire pour « homicides involontaires et blessures involontaires par conducteur » avait été ouverte.

Photo X D.R.

Photo X D.R.

Partager
Photo X D.R.
Photo X D.R.